GÉNÉRALITÉS
Homologation au Canada
Permanente  
Sélection no. QP 90085.10
Origine génétique A7961-1 X TATA9192-15
Obtenteur MAPAQ – Station de Recherche Les Buissons, QC
Représentant La Patate Lac-St-Jean
Disponible depuis 2002
Marché principal Transformation (frites congelées et prépelage), Frais (table)
  CARACTÈRES DESCRIPTIFS  

 

 

Tubercule Plante  
 

 

  Forme
Longue
    Taille
Moyenne
 
  Yeux
Très superficiels
    Port
Dressé
  Peau 
Brune légère (Russet léger)
    Fleurs
Blanches
  Chair
Blanche
         
  CARACTÉRISTIQUES CULTURALES  

 

 

Rendement Élevé  
Densité Moyenne
Maturité Hâtive à mi-saison
 

 

Résistances Gale commune – modérément résistante

 

 

 

Sensibilités Mildiou – sensible
  Rhizoctonie – sensible

 
    Conservation
Très bonne ; repos végétatif long
 
  QUALITÉ DE CONSOMMATION  
 
Excellente pour la cuisson à l’eau. Faible délitescence après la cuisson à l’eau. Très peu sensible au noircissement. Très bonne pour la cuisson au four. Excellente pour la transformation en frite congelée et pour le prépelage. Elle possède une peau mince, ce qui représente un avantage intéressant pour les transformateurs. Toutes ces aptitudes à la consommation se maintiennent pendant toute la durée d’un entreposage à long terme.
 

 

RECOMMANDATIONS AGRONOMIQUES  
 

 

Le cultivar Péribonka a été évalué pendant 5 années/station dans le réseau d’essais de pommes de terre du regroupement CPAQ-CPVQ-GEAGRI. Dans ces essais, il a obtenu un rendement moyen de 43.6 tonnes/ha. Dans nos essais en plein champ (2004), il a obtenu des rendements vendables (2 pouces et plus) similaires ou supérieur à Goldrush et Hilite, se situant entre 319 et 421 quintaux à l’acre.

Péribonka résiste relativement bien aux conditions de sécheresse en comparaison avec Hilite Russet. On le considère comme une variété hâtive à mi-saison. Ainsi, tout comme Hilite, sous de bonnes conditions culturales, on peut obtenir une récolte satisfaisante après 80 jours de croissance. Il n’est pas sensible à la pourriture des plantons mais il est préférable de réaliser la plantation lorsque le sol est bien réchauffé afin d’optimiser la levée des plants.

Péribonka fournit généralement un nombre restreint de tubercules (6-10 tubercules par plant). Pour un marché de transformation, on recommande une distance de semis de 30 cm alors que pour le marché de table, il est préférable de le semer à une distance de 25 cm.

Péribonka a des exigences moyennes en ce qui concerne son besoin azoté. Ainsi, une fertilisation azotée de 140 à 180 kg/ha est suggérée selon que le sol a une texture loameuse ou sableuse.

Sidebar